Servir la Vérité

 

 

 

C’est la conférence du Professeur Jean de Viguerie (24 février 1935 - 15 décembre 2019) sur la relation qu’il donne des faits de « Mai 68 » qui me donne l’idée de ces quelques mots.

 

Cette conférence que l’on peut écouter et enregistrer à partir du site internet des Pères dominicains d’Avrillé ( http://www.dominicainsavrille.fr/jean-de-viguerie-raconte-mai-68/ ) est vraiment instructive sur les faits qui se déroulèrent à la Sorbonne à cette époque, pas si lointaine. Mais on oublie si vite...

 

Jean de Viguerie avait alors 33 ans et, jeune Professeur d’Histoire, il a suivi de près la Révolution. Il raconte tout ce mois passé dans une Sorbonne en pourrissement intellectuel, moral, civique. Un désordre tombant dans le chaos, en quelque jours ! Comment cela est-il arrivé ?

 

Orateur doué d’une prodigieuse mémoire, le Professeur tient son auditoire en haleine pendant près de trois heures en faisant revivre ce que ses yeux ont vu, ce que son intelligence collant au réel a compris. Il fait œuvre d’historien : non seulement il donne les faits, mais il va plus loin et c’est là qu’il montre sa valeur. Il donne un jugement droit, lapidaire. La raison de cette Révolution est donnée à la fin de cette magistrale conférence : c’est pour n’avoir pas voulu servir la Vérité que ces étudiants, menés par une poignée d’hommes décidés à en finir avec le passé, à tout casser. Le cardinal Marty de sinistre mémoire fait partie du lot qu’il convient de dénoncer.

 

Quelle leçon pour ceux qui veulent « tout restaurer dans le Christ » !

 

Servir la Vérité, c’est faire œuvre d’humilité, c’est vouloir ne pas se servir, mais s’oublier, en faisant humblement son devoir d’état, en se formant avec assiduité. Il faut pour cela un effort constant contre la paresse intellectuelle et morale. Tout se tient.

 

Je vous invite à écouter cette conférence : vous en sortirez fort en votre âme, avec des idées claires dans ce monde de ténèbres, prêts pour des luttes à venir !

 

 

Martin Dalbanne

17 octobre 2020