Le ridicule et le grotesque


De grâce… chers amis qui me lisez, ne cédez pas à la peur !

Les gérants des magasins vous forcent parfois à mettre des masques pour acheter les produits nécessaires à votre vie. Sinon vous n’entrez pas, vous n’achetez pas. Signe de la bête ?

Mais de grâce… dans les églises, les chapelles… ne soyez pas sots et grégaires à ce point.

Mesdames, couvrez votre tête et soyez décemment vêtues bien sûr : en femmes catholiques et non voulant plaire au monde.

Messieurs, rasez votre barbe, habillez-vous correctement (pas en jean-baskets).

 

Et qu’à l’église, tous aient le visage découvert de ce ridicule masque qui cache les traits que le Bon Dieu vous a donnés. 

 

Et qu’à la sébile qui vous est tendue à l’offertoire, ne craignez pas de glisser votre obole, pour les prêtres qui ne vivent que de vos aumônes. A quand le paiement sans contact ?

 

Et qu’au moment de la sainte Communion, vous vous approchiez humblement, avec les dispositions requises, de ce Dieu fait Chair, venu pour vous, votre salut et votre Éternité !

 

Que le bon sens à l’église ne perde pas ses droits.

Martin Dalbanne
23 mai 2020