Hardiment !

« Le démon est en train de livrer une bataille décisive avec la Vierge et comme il sait ce qui offense le plus Dieu et qui en peu de temps fera gagner le plus grand nombre d’âmes, il fait tout pour gagner les âmes consacrées à Dieu, car de cette manière il laisse le champ des âmes désemparées et ainsi il s’en emparera plus facilement (...) N’attendons pas que vienne de Rome un appel à la pénitence de la part du Saint-Père pour le monde entier... Il faut que chacun de nous commence lui-même sa propre réforme spirituelle.
Chacun doit sauver non seulement son âme, mais aussi toutes les âmes que Dieu a placées sur son chemin. »


(Sœur Lucie au Père Fuentes, 26 décembre 1957)

 

 

Quelques résolutions s’imposent pour les prêtres en ces jours d’épreuve :
Que tous les prêtres
         vraiment catholiques,
                    ayant le sens de leur sacerdoce,
                             animés du zèle missionnaire,
                                       n’ayant peur que du péché,
mettent tout en œuvre pour que leurs fidèles reçoivent par toute sorte de moyens les sacrements : confession, communion, messe si possible.

Ne pouvant faire notre ministère auprès des âmes par « télé-travail » !, nos déplacements vers les fidèles sont des plus légitimes.
N’ayons aucune crainte.
Les anges veillent sur nous pour tous nos déplacements.
Voici à présent cinq semaines que nombre de prêtres ont pu vérifier concrètement cette vérité.

Nos ancêtres vendéens n’avaient peur de rien devant l’ennemi.
Pour les âmes de tous nos fidèles ne cherchons aucun repli paresseux et confortable.

« Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups.
                  Soyez donc prudents comme des serpents, et simples comme des colombes.

Mais mettez-vous en garde contre les hommes : car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous flagelleront dans leurs synagogues ; et vous serez traduits, à cause de Moi, devant les gouverneurs et devant les rois, pour servir de témoignage à eux et aux nations.

Mais, lorsqu'ils vous livreront, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous parlerez, ni de ce que vous direz ; car ce que vous devrez dire vous sera donné à l'heure même.

En effet, ce n'est pas vous qui parlerez, mais c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. »
(Mt 10, 16-20)

Redoublons de ferveur en ces temps de désorientation diabolique.

« A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ! »

Abbé Dominique Rousseau, prêtre vendéen
Jeudi 23 avril 2020

 

Voir La communion à domicile