En Croisade pour 2022

 

 

13 octobre et 24 décembre : déjà deux jours complets de prière et de pénitence ont été offerts à Dieu par les mains très pures de l’Immaculée, la Vierge Marie, « bénie entre toutes les femmes ».

 

Et nous allons continuer en cette année 2022 !

 

Oui, nous sommes encouragés par tant de réponses de personnes généreuses dans leur Foi qui ont prié, se sont sacrifiées durant ces deux premières Croisades organisées récemment.

J’ai reçu de nombreux messages, reconnaissants qu’un prêtre se lance dans ce combat qui, humainement nous dépasse tous. Le combat n’est pas contre la chair et le sang, dit à juste titre saint Paul, mais contre les principautés et les puissances infernales.

 

Voici le treizième chapitre de l’Apocalypse qui s’ouvre en ce moment, ouvrons les yeux ! C’est l’heure de la bête… Je ne donnerai pas ici le commentaire qu’en fait par exemple Dom de Monléon. Le temps viendra mais pour l’heure j’en appelle les fils de Marie à prier davantage.

 

Après ces deux premières Croisades, en voici une nouvelle qui va se décliner sur les douze mois de l’année commencée.

 

De quoi s’agit-il et pourquoi ?

  •  

La tyrannie s’étend sous toutes ses formes. A moins d’être aveugles et sourds, ou encore d’être dans le déni de la réalité, la bête est comme une pieuvre aux multiples tentacules qui veut nous paralyser et nous donner la mort, sous prétexte sanitaire. Réveillons-nous !

 

La prière est l’arme du catholique et un soldat doit toujours s’entraîner : il ne dort ni ne veille sans ses armes sur lui ou à portée de main. Nos armes seront nos dizainiers, nos chapelets, nos rosaires. Nos armes seront nos sacrifices, nos jeûnes et nos chemins de croix.

 

Nous allons faire cette Croisade sur douze mois et de la façon suivante :

le deuxième vendredi de chaque mois, de janvier à décembre, de minuit le jeudi à minuit le vendredi.

J’en appelle donc à la mobilisation des troupes catholiques !

 

Il s’agira de prendre le créneau que vous voudrez (une demi-heure ou une heure) et de réciter un chapelet ou un rosaire. De plus pour ceux qui le peuvent, la prière d’un chemin de croix après le chapelet ou le rosaire. Pour les plus généreux d’entre vous, j’invite à jeûner ce jour-là. Le vendredi est le jour de la Passion du Sauveur et comme le disait si justement Padre Pio, « le sacrifice obtient ce que la prière seule n’obtient pas. »

 

Prenez donc le créneau (un seul et le même si possible pour les douze mois à venir) que vous désirez et vous envoyez un mail à l’adresse suivante : info@saintjoseph-tradition.org

 

Je vous invite à diffuser à vos connaissances ce message pressant.

Plus nous serons nombreux, plus nous toucherons le Cœur de Marie Immaculée !

 

Telles sont les intentions des mois, de janvier à décembre :

Janvier (vendredi 14) : contre l’injection obligatoire pour tous

Février (vendredi 11) : pour le don de force chez les familles catholiques

Mars (vendredi 11) : en réparation des avortements mondiaux (43 millions en 2021)

Avril (vendredi 8) : pour la conversion de Rome

Mai (vendredi 13) : pour le triomphe du Cœur Immaculé de Marie et la conversion de la Russie

Juin (vendredi 10) : pour les vocations sacerdotales (recrutement et persévérance)

Juillet (vendredi 8) : pour les vocations religieuses (recrutement et persévérance)

Août (vendredi 12) : pour l’héroïsme de la jeunesse de France

Septembre (vendredi 9) : pour que les pères de famille soient des chefs

Octobre (vendredi 14) : pour le Christ Jésus règne dans les familles et la société

Novembre (vendredi 11) : pour la persévérance dans les persécutions

Décembre (vendredi 9) : pour tous les enfants de nos familles

Et je rajoute un jour, le vendredi 23 décembre : pour demander au Bon Dieu la grâce de la fidélité dans le martyre, si tel est son bon plaisir.

 

Vous l’avez compris, l’heure est grave. Il suffit de suivre un tant soit peu l’actualité pour nous en rendre compte. Des pays sont à présents dans un état de totalitarisme à tout-va. Au Canada : les églises sont fermées, sauf pour les funérailles avec une jauge de 25 personnes ; en Allemagne, en Autriche, surveillance policière dans les rues pour contraindre les passants au port du masque (sous peine d’amende), également à Paris depuis quelques jours ; les grands magasins bientôt refuseront les non-injectés ; l’injection prévue jusqu’aux nourrissons, etc.

 

C’est par le Rosaire et la pénitence que le salut du monde viendra.

Une fois encore, je vous attends donc avec vos chapelets et votre zèle à la pénitence, pour l’Honneur du Christ et de sa sainte Mère.

 

Saint Michel Archange, secourez-nous ! Sainte Jeanne d’Arc et sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, sauvez la France !

 

Haut les cœurs ! je vous assure de mes prières et vous bénis. Que la sainte Famille nous protège tous en ces heures où nous est donnée la possibilité de nous mobiliser davantage pour le Règne du Christ rédempteur.

Abbé Dominique Rousseau

3 janvier 2022, en la fête de sainte Geneviève

Havre Saint-Joseph

12 place de l’église

63700 – Montaigut-en-Combraille