Face à l'église, une nouvelle maison pour les prêtres :

le Havre Saint-Joseph.

L'achat s'est fait le 17 juillet 2020.

Rue du Palais, le garage et de nombreuses dépendances

Entrons dans cette belle maison construite en 1830

Le rez de chaussée
L'étage

Passons à l'extérieur

Première messe au Havre Saint-Joseph, dimanche 26 juillet 2020

Persévérance dans la prière

 

Rappelons-nous la Chananéenne : elle prie avec un cœur de mère qui voit son enfant près de sa fin ; la mort va la lui ravir ; elle poursuit le Sauveur de ses larmes et de ses cris, et le Sauveur ne donne aucune attention à ses souffrances. A la fin, ce sont les disciples qui, pour être débarrassés, prient Jésus de faire un miracle ; et Jésus le refuse même à ses disciples : Il ne faut pas, dit-il, prendre le pain des enfants pour le jeter aux chiens (Mt 15, 26) Quelle dureté apparente ! Et la pauvre mère ainsi rebutée, qu’a-t-elle à faire autre chose que de se retirer ? Elle s’en gardera bien. Vous connaissez sa réponse, si belle que Notre-Seigneur s’écrie : O femme, votre foi est grande. Et ce qu’elle sollicite lui est aussitôt accordé.

 

Mais Dieu, en exigeant que notre prière soit persévérante, veut nous faire sentir le prix de ses dons que nous sommes beaucoup trop disposés à estimer peu. Il faut donc que nous ne nous découragions jamais.

 

R.P. Emmanuel d’Alzon

Mains jointes, p. 25

 

L’achat de la maison à Montaigut-en-Combraille illustre à merveille ce beau texte du Religieux commentant l’épisode de la Chananéenne. Saint Joseph nous a gratifiés de tant de bienfaits avec cette acquisition et depuis ce 17 juillet dernier, dans l’aide de tous ordres reçus. Merci mon Dieu !

 

Abbé Dominique Rousseau

31 juillet 2020

Fête de saint Ignace

Août 2020 : quelques photos des travaux 

Une chaudière neuve et l'eau est chaude 

Travaux de jardinage : début, à suivre !

Travaux dans la salle de bain : le lavabo fuyait... remplacement en urgence !