Avec vigueur

 

« Je considère Mgr Lefebvre comme un confesseur de foi exemplaire, et je pense qu'à présent, il est évident que sa dénonciation du Concile et de l'apostasie moderniste est plus que jamais d'actualité. Il ne faut pas oublier que la persécution à laquelle Mgr Lefebvre a été soumis par le Saint-Siège et l'épiscopat mondial servait avant tout de dissuasion aux catholiques réfractaires à la révolution conciliaire. » Mgr Viganò, 1er septembre 2020

 

Jamais depuis ses interventions répétées l’archevêque n’avait été aussi clair et précis que ces jours derniers. Nous saluons son courage, en ces jours où la Foi est battue en brèche. Il écrit à présent ce que d’autres évêques, sacrés en 1988 à Ecône, prêchaient des années durant. Sur ces quatre prélats, un seul parle encore sans mâcher ses mots, chaque semaine : Mgr Williamson. Octogénaire, il conserve toute sa vivacité, sa sagacité et sa pugnacité pour prêcher et combattre les erreurs. Les autres évêques se sont tus, anesthésiés ou éblouis par des miroirs aux alouettes, d’une Rome toujours plus moderniste, œcuméniste, syncrétiste.

 

« … Et s'ils essaient de vous distancer, résistez : le droit canon sert à garantir le gouvernement de l'Église dans la poursuite de ses buts premiers, pas à le démolir. Cessons de craindre que la faute de schisme incombe à ceux qui le dénoncent, et non à ceux qui le mettent en œuvre : ceux qui sont schismatiques et hérétiques sont ceux qui blessent et crucifient le Corps mystique du Christ, pas ceux qui le défende en dénonçant les bourreaux ! » Mgr Viganò, 1er septembre 2020

 

Avec vigueur résistons au raz-de-marée conciliaire et post-conciliaire et poursuivons, chacun dans nos maisons, dans nos chapelles de fortune, le vrai Combat de la Foi !

 

Martin Dalbanne

9 septembre 2020