REINITIALISATION GENERALE ?

Kyrie eleison

A l'occasion du Symposium de philosophie qui s'est tenu à Venise il y a deux mois, Mgr Vigano a publié une de ses splendides synthèses sur le cours des événements de notre temps. Ce texte exprime une pensée véritablement catholique, que tous les hommes d'Eglise devraient partager, mais que la folie conciliaire leur fait refouler dans la plupart des cas. Alors qu’à l'approche de la fin du monde (cf. Mt XXIV) ; l'Église se trouve plongée dans une détresse sans précédent, on voit la Providence divine mettre nettement à part cet archevêque, tel un phare de lumière, pour proclamer la plénitude de la Vérité. Cette vérité que ses collègues dans l’épiscopat ont plus ou moins étouffée, il y a plus d'un demi-siècle, depuis la clôture du lamentable Concile Vatican II. Voici un résumé du texte de l'archevêque sur "The Great Reset : the Latest Greatest Lie" (le dernier en date des plus gros mensonges).

La perte du "bon sens" chez les individus explique en grande partie la progression de la « Grande Réinitialisation », cet assaut contre Dieu, contre l'Église et contre la race humaine. L'irrationalité, la déconfiture de la raison, la défaite du jugement critique et la négation de l’évidence forment le véritable virus pandémique de notre époque. Nous devons renoncer à la prémisse réconfortante qui nous dit que nos dirigeants agissent pour notre bien. La réalité est non seulement différente mais diamétralement opposée à ce qui nous est dit la-dessus.


Les artisans de la Grande Réinitialisation considèrent avoir asservi les masses populaires à un degré tel qu'ils n'ont maintenant plus aucune révolte à craindre. De leur côté, les masses croient que leur salut dépend des vaccins ; bientôt elles tendront la main pour recevoir une puce sous la peau. Et même si la farce de la "pandémie" se dissipe, la prochaine tromperie est déjà prête : le "changement climatique" imposera la "transition écologique" et le "développement durable".


De tels mensonges sont la marque de fabrique des artisans d’iniquité qu’on retrouve immanquablement lors des différentes « grandes réinitialisations » des siècles derniers : la pseudo-réforme protestante, la révolution industrielle, la révolution française, la révolution russe, les deux grandes guerres mondiales, la révolution de 1968 et la chute du mur de Berlin. Cette longue série de grandes remises à zéro, organisées par la même élite de conspirateurs, maintient l'Église catholique captive sans qu’elle puisse en réchapper. Sous le fallacieux prétexte d’apporter au peuple catholique une plus grande compréhension de la liturgie, l’Eglise a dû assister à la destruction de la messe apostolique, à l’abandon de la langue sacrée et a la profanation des rites. Cette dernière grande remise à zéro doit donc être rattachée aux autres assauts qui, au cours de l'histoire, ont tenté d’annuler l'œuvre de la Rédemption et d'établir la tyrannie de l'Antéchrist. Ce qui se passe correspond à un plan diabolique qui, au cours des siècles, a poursuivi un seul objectif : le Nouvel Ordre Mondial. L'étape finale sera l'établissement d'un règne global dans lequel le commandement sera confisqué par quelques tyrans sans visage, eux-mêmes voués au culte de la mort et au péché.


Mais la Royauté du Christ ne devait-elle pas servir d’obstacle ? Vatican II l'a reléguée à la fin du monde, laissant l'Église victime de cette même tromperie démocratique qui sévit dans les sociétés civiles, tombées lors de la Révolution française il y a maintenant deux siècles. En reconnaissant une légitimité à l'erreur et aux fausses religions, l'Église s'est elle-même découronnée, réduite à devoir mendier l'approbation des maîtres puissants de ce monde, aux ordres desquels elle s'est soumise.


Aujourd'hui, chacun de nous a la possibilité de choisir de s'aligner sur le Christ ou contre le Christ. Engagez-vous pour Lui avec un zèle renouvelé, afin que la Couronne, que Ses ennemis lui ont arrachée, lui soit rendue ; car il est Notre Roi. Faites régner Notre Seigneur dans vos cœurs comme dans tous les domaines, dans la vie privée et dans la vie publique. Il n’y a de vraie paix et de vraie concorde que dans le règne du Christ : la paix du Christ dans le règne du Christ.


Que Dieu veuille accorder encore de nombreuses années à ce remarquable berger d’âmes qu'est Mgr Vigano !